L'entraide en droit

Mentorat

Le service

Description

Le service de mentorat est un service gratuit et confidentiel offert à tous les étudiants en droit du baccalauréat. Les mentors sont eux-mêmes des étudiants en droit qui ont été sélectionnés pour l’excellence de leur dossier académique ainsi que leurs aptitudes en relation d’aide. Les mentors pourront vous conseiller sur vos techniques de travail et d’étude ou encore sur votre prise de notes. Ils pourront également répondre à des questions telles que : « comment bien répondre à une question de droit? » ou encore « comment puis-je me préparer adéquatement à mes examens en droit? ».

Pour l’année 2019-2020, l’équipe mentorat est composée des mentors suivants. Vous aurez la chance de les rencontrer lors de la soirée d’accueil annuelle de l’AED.

N’oubliez pas de consulter les différents documents mis à votre disposition sur le site web de l’AED, dans la sous-section « Ressources pour vous aider ».

Aussi, plusieurs conférences auront lieu au cours de l’année, telles que la conférence préparatoire à l’examen d’introduction au droit, la conférence préparatoire aux examens intratrimestriels, la conférence préparatoire aux examens finaux ou encore la conférence sur les choix de cours.

Sélection

À titre informatif, pour celles et ceux désirant s’impliquer dans l’équipe du mentorat de la Faculté, le dépôt des mises en candidature débute à la mi-mars. Il suffit alors de remplir un formulaire et d’attendre la convocation pour les entrevues qui se tiennent durant l’été avec le vice-président aux affaires académiques nouvellement élu.

Tous les détails seront communiqués en temps opportun par un Lien de l’AED et via les pages Facebook de l’ AED et du Service de Mentorat.

Pour nous contacter

Les mentors ont plusieurs disponibilités afin de vous rencontrer individuellement ou en sous-groupe. Vous n’avez qu’à utiliser les boutons ci-dessous pour nous écrire par courriel ou en message privé sur la page Facebook du Service de Mentorat. Vous serez alors mis en communication avec le mentor le plus approprié pour répondre à vos questions.

Vous pouvez aussi contacter les mentors directement pour prendre rendez-vous avec eux. N’hésitez pas, ils sont là pour vous !

Mentionnez-nous votre besoin (mentorat ou tutorat) et brièvement votre situation problématique. S’il y a lieu, le cours et professeur avec lequel vous avez besoin d’aide.

Qui sommes-nous?

Simon Lacoste

Simon est actuellement étudiant en troisième année du programme de baccalauréat en droit combiné aux études de Common law – J.D. Avant d’entamer ses études en droit, il a obtenu un baccalauréat en psychologie avec mention d’excellence à l’UdeM, conjuguant expériences cliniques et activités de recherche. Voulant comprendre le rouage de l’esprit humain, il s’intéresserait particulièrement à la neuropsychologie de l’apprentissage. Ce parcours lui a permis de développer un intérêt marqué pour la relation d’aide, d’où l’attrait d’épauler les nouveaux étudiant.e.s. à titre de mentor.

Au niveau de son parcours en droit, Simon a axé son chemin entre étude et implication avec équilibre. Il s’impliqua auprès de Pro Bono avec l’organisme Sac à Dos. De plus, il réalisa à l’été 2018 un échange au Costa Rica sur le droit de la nature et de l’environnement. Il a également eu la chance d’effectuer un stage en milieu communautaire à la Clinique juridique du Mile-End et d’y travailler à titre d’étudiant pendant la saison estivale. Cette dernière expérience lui a permis de développer sa connaissance pratique de sujets de droit multiples dans un contexte multiculturel allant du droit administratif, du logement passant par le droit de la consommation et par le droit pénal.  De plus, il parsème ses dimanches libres à écrire des réflexions pour le Pigeon dissident, ainsi qu’ à la recherche en droit depuis l’été, auprès du professeur Pierre Noreau pour le projet Accès au Droit et À la Justice (ADAJ). 

Pour bien réussir dans ses études, il n’hésite pas à enfiler ses souliers pour courir une dizaine de kilomètres. Il croit qu’une note de discipline, vibrant avec une méthodologie de travail accordée à son style d’étude, permet à tout.es étudiant.es d’harmoniser leurs parcours à la Faculté en une expérience agréable et réussite.

Inspiré par une approche constructive de la coopération inter-étudiante à la Faculté, Simon se joint avec plaisir à l’équipe de Mentorat 2019-2020. N’hésitez pas à le contacter pour toutes questions, le plaisir de vous assister et de faciliter votre intégration au sein de la Faculté sera partagé!

 simon.lacoste.2@umontreal.ca

Annie-Claude Poirier

Annie-Claude entamera dès cet automne sa deuxième année au baccalauréat en droit. 

Son parcours universitaire a débuté avec des études en pharmacie à l’Université de Montréal. C’est notamment au travers de ce programme exigeant qu’elle a su développer des techniques d’étude efficaces et qu’elle a pu saisir toute l’importance de maintenir un équilibre de vie sain (études-travail-vie social). Après 2 ans et demi, voyant que ce domaine scientifique ne correspondait pas à ses intérêts, elle prit la décision de réorienter ses études. La voilà aujourd’hui, après avoir obtenu un baccalauréat par cumul en sciences de la santé, étudiante à la faculté de droit. 

Annie-Claude est confiante que l’expérience qu’elle a acquise, au fil de son parcours académique varié, lui permettra d’exercer son rôle de mentor avec succès. Son désir grandissant d’apprendre de nouvelles connaissances et sa rigueur de pensée constituent les fondations de sa personnalité. Elle a choisi de devenir mentor pour une raison bien simple : l’entraide. Elle est convaincue que, dans ce processus, réside une des clés de la réussite scolaire.

De plus, outre des connaissances académiques, Annie-Claude applique des principes de vie basés sur la pleine conscience («mindfulness»). Cet état d’esprit tire son origine de la faculté à faire du mieux possible avec la vie tel qu’elle se présente et cela dans le but de gérer efficacement le stress inévitable. Elle est persuadée que ce concept, visant à promouvoir une saine santé psychologique, constitue une autre clé de la réussite académique.

N’hésitez pas à la contacter. Il lui fera plaisir de vous accompagner dans le défi que représentent les études en droit.

Sandryne Courtemanche

Sandryne est une étudiante de deuxième année au baccalauréat en droit. Avant d’entamer ses études en droit, elle a complété un DEC en sciences humaines au Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu. Durant ses études collégiales, elle a été tutrice en français, anglais et philosophie ce qui lui a permis de développer ses compétences en relation d’aide. Ces relations d’aide, selon elle, favorisent un climat d’apprentissage et d’étude sain. Durant sa deuxième année, elle fera un stage en milieu communautaire auprès d’un organisme en droit de la famille, un volet du droit pour lequel elle s’est découvert un intérêt marqué. 

Que ce soit pour avoir des conseils sur la prise de notes, des techniques d’étude ou pour tout simplement avoir une oreille attentive, Sandryne se fera un plaisir de vous aider quel que soit votre problème académique. Elle croit fermement que pour chaque difficulté, il y a une solution. 

Sandryne a choisi de s’impliquer comme mentor cette année parce qu’elle pense que l’entraide et la solidarité à la Faculté peuvent mener à de belles réalisations. C’est notamment en se servant des forces d’une personne pour valoriser les faiblesses d’une autre personne que tous peuvent réaliser leur plein potentiel.

Sandrine Girard-Bissonnette

Après 2 ans en SLA à se questionner sur quel domaine d’étude choisir, Sandrine est maintenant heureuse d’entamer sa deuxième année en droit – un programme coup de cœur qu’elle décrit comme étant de la physique avec des mots. Ses techniques d’étude s’adaptent alors à cette formation en s’inspirant de celles utilisées dans d’autres domaines pour créer une sorte de fusion qui sera protégée par copyright d’ici quelques années. Bien que chaque personne étudie de manière différente, Sandrine pourra vous montrer certains de ses trucs et astuces qu’elle aurait elle-même aimé connaitre dès le début de son bac.

Sandrine adhère à la croyance qu’un horaire chargé est le meilleur moyen d’éviter la procrastination. Étudiante pro bono à la Clinique d’information juridique du Y des femmes, représentante académique de sa section, correctrice et chroniqueuse pour le Pigeon Dissident, membre du conseil d’administration de l’AED, l’agenda de Sandrine était loin d’être vide lors de sa première année en droit. Il lui fera plaisir de discuter avec vous des méthodes qu’elle a développées grâce à ses cours de méthodologie et ses nombreuses lectures sur le TDA pour avoir du succès sans se sentir dépassée. Bien que vous connaissiez probablement certaines d’entre elles, un petit refresher peut alléger beaucoup de stress et vous éviter bien des nuits blanches.

C’est normal de se sentir désorienté, voire angoissé face à ses études. N’hésitez pas à prendre un rendez-vous avec Sandrine pour qu’elle vous aide à clarifier certains concepts académiques ou à déterminer les méthodes qui pourraient vous être utiles, même si ce n’est que pour dissiper des doutes en jasant autour d’un bon café.

Chloé Benoît-Proulx

Chloé est une étudiante en troisième année au baccalauréat en droit et commence son Juris Doctor en Common Law. Avant d’amorcer ses études en droit, elle a complété un baccalauréat en Relations internationales et droit international à l’UQAM. Durant ce premier baccalauréat, elle a complété un échange à Copenhague au Danemark au courant duquel elle a redéfini sa vision du bonheur et de l’équilibre de vie. Le hygge, un mot d’origine danoise qui n’a d’équivalent dans aucune langue, fait référence à la recherche quotidienne du bonheur par un état d’esprit positif et un sentiment de bien-être. Les Danois et Danoises nous enseignent ainsi de prendre le temps de souper entre amis ou d’écouter un film lors d’un jour de pluie. Malgré un horaire chargé, Chloé tente de traduire ses enseignements dans sa vie quotidienne. 

Au courant de ses deux premières années en droit, Chloé a participé à plusieurs activités pratiques telles que le Programme national d’étudiants Pro Bono, la Clinique juridique itinérante, la compétition du comité droit des affaires et gestion et la simulation de procès du comité droit et technologie. 

Chloé a choisi de s’impliquer au mentorat cette année puisqu’elle y voit une manière concrète d’aider les nouveaux étudiants à trouver leur propre équilibre et à atteindre un mode de vie sain. Étant habituée à jongler avec un horaire chargé en raison des études, de ces diverses implications et de son emploi à temps à temps partiel, elle a appris à bien s’entourer et à développer des techniques d’études et d’organisation efficaces qui lui permettent de bien réussir. 

Esther Bertrand

Esther est en deuxième année au baccalauréat en droit. Avant d’aller à l’université, elle a obtenu un DEC en sciences humaines ; profil administration, au Cégep André-Laurendeau. 

Dans le cadre du profil international de son école secondaire, elle a fait du bénévolat à la Rencontre Chateauguoise pour des étudiants du primaire en les aidant à faire leurs travaux. C’est par cette expérience qu’elle a développé son intérêt pour le tutorat. Pour ce qui est de son intérêt pour le droit, depuis sa plus tendre enfance, elle a toujours adoré aller au fond des choses pour différencier ce qu’on croit et ce qui est. C’est d’ailleurs ce qu’elle aime le plus aujourd’hui de ses études, comprendre comment la société fonctionne à travers le droit. 

Malgré le fait qu’elle ne sache pas encore quelle branche du droit l’intéresserait pour sa pratique, elle aimerait bien éventuellement donner des cours de droit à l’Université de Montréal.

Avec cette nouvelle passion pour la vulgarisation et l’enseignement, elle souhaite maintenant contribuer à la réussite de ses pairs de façon académique, mais aussi dans la gestion du stress.  

Esther se fera un plaisir de vous épauler dans votre parcours afin de vous aider à atteindre vos objectifs. N’hésitez pas à la contacter si vous avez des questions !

Jordana Khouah

Avant de débuter ses études en droit, Jordana a complété un DEC en sciences de la santé à Dawson College. 

Entamant présentement sa seconde année à la faculté, elle désire encourager les nouveaux étudiants à s’épanouir dans ce nouvel environnement. Ayant elle-même fait une transition entre les sciences et le droit, en plus d’un changement de langue, elle souhaite venir en aide à ceux et celles vivant une expérience similaire.

Désirant ouvrir ses horizons, elle s’est impliquée, durant sa première année, dans plusieurs activités, notamment dans le comité SimOnu, avec lequel elle a voyagé à Madrid. 

Cette année, elle s’implique en tant que membre exécutif des comités CDAG et femmes et droit, en plus d’être tutrice/mentore.

Selon Jordana, la clé du succès est d’atteindre un équilibre entre l’école, le travail et les loisirs. Elle croit fermement que la réussite ne dépend pas de la quantité, mais bien de la qualité du travail.

Myriam Vilain

Myriam est une personne curieuse et tournée vers le monde qui l’entoure. Cette curiosité l’a menée à réaliser plusieurs échanges étudiants et d’entreprendre des études en Sciences humaines puis à la Faculté de droit de l’Université de Montréal, où elle débute maintenant sa deuxième année. En plus de ses études en droit, Myriam sera également cette année co-chef du Service des Éclaireurs et Éclaireuses (SEE). 

Ayant elle-même vécu un passage au CÉGEP semé de remises en question, Myriam souhaite s’impliquer en tant que mentor afin de faciliter l’arrivée des nouveaux étudiants au sein de la Faculté. En effet, le changement combiné au stress normal des études peut rapidement devenir accaparant pour plusieurs, et ils peuvent vite se sentir désorientés. Elle misera donc sur ses expériences passées, notamment en tant que tutrice en histoire et en sciences politiques, afin de vous épauler dans votre parcours et de vous aider à développer des méthodes de travail efficaces qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.  

N’hésitez pas à la contacter afin de discuter avec elle de la transition CÉGEP/Université, de gestion du stress, de techniques d’études ou de toute autre question en lien avec votre parcours académique!  

myriam.vilain@umontreal.ca

Javeria Qureshi

Javeria est étudiante en deuxième année au baccalauréat en droit. Avant d’entamer ses études universitaires, elle a complété un DEC en administration au collège Jean-de-Brébeuf où elle s’est découvert une passion pour le monde des affaires. Elle s’est impliquée au sein de son club d’investissement en plus de devenir conseillère pour le programme JA Québec, dans le cadre duquel elle épaule des jeunes en cinquième secondaire dans la mise sur pied d’une entreprise étudiante. Finaliste dans plusieurs concours de création de startup, elle aimerait éventuellement fonder sa propre entreprise.  

Passionnée par la politique, elle s’implique activement au sein de son aile jeunesse et sa région de Laval. Elle travaille notamment sur l’élaboration d’un programme de mentorat au féminin pour favoriser l’implication des femmes en politique. Ayant toujours eu la conscience sociale forte, elle œuvre aussi au sein d’une clinique offrant des services juridiques aux personnes démunies afin de favoriser l’accès à la justice.

Ayant évoluée dans des milieux compétitifs, elle sait à quel point les études en droit peuvent être exigeantes. Dans de telles circonstances, l’entre-aide est de mise. Javeria ne pense pas qu’entre-aide et réussite sont mutuellement exclusives, mais que le succès passe avant tout par la collaboration. 

Ayant développée plusieurs trucs et astuces pour mieux réussir dans ses études, il lui fera plaisir de répondre à vos questions, que ça soit à propos de trouver une méthode d’étude efficace, de gérer son stress ou encore de démystifier la fameuse courbe. N’hésitez pas à la contacter!

Isabelle Kalar

Isabelle est étudiante en troisième année au baccalauréat en droit, programme combiné à la common law. Avant d’amorcer ces études, elle a complété un baccalauréat international en commerce et gestion au collège Jean-de-Brébeuf, puis a étudié en communication — profil stratégies de production culturelle et médiatique à l’UQAM. Durant ce baccalauréat, elle a appris beaucoup plus par l’expérience pratique que par les études théoriques, ce qui est très différent du droit. Elle a complété un échange étudiant en Suède où sa vision de l’équilibre de vie a changé. Le mot intraduisible suédois « lagom », qui signifie « pas trop, pas trop peu, juste assez » est ce par quoi elle tente de mener sa vie, équilibrée, mais complète.

Ce qu’elle aime le plus de ses études en droit son l’aspect social de la faculté, l’apprentissage constant qui assouvit sa curiosité et les opportunités d’implication étudiante. Cette année, Isabelle occupe le poste de VP Activités pratiques au sein du comité des arts de la faculté et est VP communication du comité droit et technologies. Elle a aussi participé à l’école d’été en Chine à l’Université CUPL.

Isabelle a choisi de s’impliquer dans le mentorat puisqu’au cours de ses études elle a développé des techniques d’étude efficaces et versatiles qu’elle souhaite partager. Elle a aussi vécu beaucoup de stress et a dû gérer des horaires très chargés, elle souhaite donc aider ceux dans des situations similaires.

isabelle.kalar@umontreal.ca

Florence Longval

Avant d’entamer ses études en droit, Florence a complété un DEC en Sciences de la santé au Collège Champlain St-Lambert. Elle débute maintenant sa deuxième année. Désireuse de s’impliquer au maximum dans la vie facultaire, elle tente de saisir toutes les opportunités qui lui sont offertes. Après sa première année, elle a participé au programme d’été en Chine. Cette année, elle complétera un stage en milieu communautaire dans un organisme axé sur le droit du travail, spécialité pour laquelle elle s’est découvert un intérêt marqué. Elle sera également bénévole à la clinique de médiation.

Florence croit que pour réussir ses études en droit, il ne faut pas oublier de prendre du temps pour ses loisirs, ses proches et surtout pour soi. Elle est aussi persuadée que l’entraide est la clé du succès, et c’est pourquoi elle est devenue mentor cette année.

N’hésitez pas à la contacter pour qu’elle vous partage ses techniques d’étude et de gestion du stress, pour discuter du passage entre les sciences et le droit, ou encore de l’anglais au français!

Joakim Albert

Joakim est étudiant en deuxième année au baccalauréat en droit. Il a conjugué études et sports de haut niveau (cyclisme et patinage de vitesse) jusqu’à ce qu’il termine ses études collégiales. Il a ensuite complété une majeure en psychologie avec mention d’excellence à l’UdeM, pour finalement entreprendre ses études à la faculté. Lors de sa première année en droit, Joakim voulait s’impliquer tant dans ses études que dans sa faculté. Pour lui, c’était la manière de profiter de son baccalauréat au maximum, tant en consolidant ses apprentissages qu’en tissant des liens avec ses collègues. Il a été représentant académique de la Section A et s’est également impliqué dans un organisme via Pro Bono Étudiants Canada. À travers son parcours, Joakim a eu l’occasion de développer des stratégies d’étude, de gestion du temps et de gestions du stress qui lui ont été très pratiques lors de sa première année en droit. Il est notamment convaincu des bénéfices de la coopération pour maximiser ses apprentissages, et c’est ce qui l’a motivé à devenir mentor à la faculté. Il avait d’ailleurs déjà été mentor (parrain d’athlète) au sein d’un programme relié à l’alliance sport études, un poste qu’il avait beaucoup aimé. N’hésitez surtout pas à le contacter, il se fera un plaisir de discuter avec vous pour vous appuyer dans vos études !

Ariane Morin-Aubut
Arianne Morin-Aubut ne pensait jamais devenir étudiante en droit. Après son cégep en sciences humaines au Collège de Maisonneuve, elle est entrée à l’Université de Montréal en études internationales parce qu’elle s’intéressait à tout, pour découvrir que le droit était sa réelle passion. Ainsi, puisque l’année 2018-2019 sera sa cinquième rentrée à l’UdeM, elle peut
affirmer connaître son école comme le fond de sa poche, d’autant plus qu’elle a travaillé pour de nombreux services aux étudiants de l’université.
Une de ses grandes forces est l’organisation et la planification. C’est justement avec cette force qu’elle aimerait pouvoir aider ses pairs à ne plus se sentir dépassés par la charge de travail d’un étudiant en droit. Ayant déjà été marraine pour les nouveaux étudiants de l’UdeM pendant trois ans, Arianne sait également être à l’écoute lorsque le besoin d’une oreille attentive se fait sentir. Ainsi, si l’UdeM vous semble vaste et obscur ou si la gestion de votre emploi du temps et les périodes d’examen vous font peur, n’hésitez pas à la contacter pour qu’elle vous donne un coup de pouce.
Fatoumata Traoré
Avant d’étudier en droit, Fatoumata a d’abord complété un DEC en Techniques Juridiques au Collège Ahuntsic. C’est donc en toute connaissance de cause et avec un grand intérêt pour le milieu juridique qu’elle a décidé de poursuivre ses études en droit. Elle entame maintenant sa deuxième année au baccalauréat. Fatoumata s’implique dans la faculté en tant que VP Communications pour l’association des étudiants noirs. Pour elle, la justice sociale est très importante, et elle tente de faciliter l’intégration des nouveaux étudiants au sein de la faculté de droit à travers des activités rassembleuses.
Au cours de sa première année, Fatoumata a développé un grand intérêt pour le droit constitutionnel et pour le droit de la famille. Bien que ces deux domaines suscitent particulièrement son intérêt, elle garde une grande ouverture d’esprit quant à la possibilité d’exercer un domaine du droit différent.
Durant cette même année, elle a aussi été désorienté par la nouvelle vie universitaire, par toutes les informations différentes qu’elle recevait, mais aussi par le stress de devoir performer. C’est dans cette optique qu’elle a décidé de s’impliquer en tant que mentor cette année, car c’est ce service qui lui a permis de reprendre le contrôle et de s’organiser efficacement. Avoir de bonne méthode de travail est une capacité qui s’acquiert avec le temps. Malgré tout le stress, il ne faut pas oublier de profiter de la vie et de se faire de beaux souvenirs durant ces années d’études.